Aqisep -Association québécoise d'information scolaire et professionelle

Extraits du Bulletin


Voici de courts extraits de quelques articles de l’Informateur du mois de juin réservé exclusivement à nos membres. Ce magazine de quelque cinquante-six pages publié trois fois par année sert à la fois de formation continue grâce aux articles d’actualité. Il sert également d’outils de référence grâce aux nombreux organismes qui œuvrent dans les réseaux de l’éducation et de la main-d’œuvre et qui vous font découvrir leurs programmes d’études, les services qu’ils dispensent, leurs nouveautés, les carrières offertes dans leurs secteurs d’activité, les carrières d’avenir…

L’Informateur est fort apprécié de nos membres tant par la qualité de l’information qu’il contient que par son contenu riche et varié. Ils y retrouvent beaucoup d’informations pertinentes dont ils ont besoin dans leurs interventions professionnelles quotidiennes.

Vous êtes intéressés par le contenu de ce magazine? Devenez membre de l’AQISEP en cliquant sur le formulaire d'adhésion.

Bonne lecture


L’ADN des Y et des Z

En 2014, un travailleur sur trois était un Y. D'ici 2025, les membres de cette génération occuperont pas moins des trois quarts des postes au sein des entreprises, selon une étude récemment publiée par Randstad, une firme spécialisée en recrutement et dotation en personnel. Et derrière les Y, il y a les Z. «Nés entre 1994 et 2010, les membres les plus âgés de la génération Z ont maintenant 22 ans», note Kristen Smalley, gestionnaire de contenu chez Randstad. «Ils terminent l'université et accèdent peu à peu au marché du travail.» Du pareil au même, les Y et les Z? Pas vraiment...


Le cégep, c’est l’aventure!

Étudier à Gaspé, Baie-Comeau ou Val-d’Or quand on vit à Québec ou à Montréal, pourquoi pas? Le nouveau programme de mobilité interrégionale encourage les cégépiens à découvrir d’autres coins du Québec.

Retourner au cégep du Vieux-Montréal? Pas question! Depuis qu’elle a goûté à celui de la Gaspésie et des Îles, Aurélie Rivard, 19 ans, n’en démord pas.


Les nouveaux diplômes payants

Les microprogrammes universitaires ont la cote au Québec. Moins d’un an d’études et des emplois assurés! Trop beau pour être vrai?

Vingt-cinq cours universitaires, quatre diplômes, deux augmentations de salaire et une promotion. Depuis son bac en enseignement, en 2004, Marie-Pierre Nolet en a fait, du chemin! Ses formations courtes en études autochtones et en gestion scolaire ont fait grimper son échelle salariale et son échelon dans la hiérarchie. Nommée directrice adjointe de la polyvalente Le Carrefour, à Val-d’Or, en 2015, cette ex-enseignante de 35 ans n’imaginait pas aller si loin… 


Au secours! Je manque de temps !

Voici 10 conseils de pros pour mieux maîtriser chaque précieuse minute de votre journée. Et pour passer le temps plus sereinement.

Parfois, le temps s’étire. Plus souvent, on ne le voit pas passer. Mais les perceptions importent peu. Chaque être humain dispose tous les jours de 1 440 minutes bien comptées. Pas plus, pas moins. Le temps est immuable. Ce qui se change, c’est notre attitude à son égard et l’usage que nous en faisons. Le temps est une ressource inestimable, et notre façon de le passer et de le gérer, une affaire personnelle. Parmi les pistes, à vous de choisir celles qui vous conviennent…


Le pour et le contre du saute-mouton professionnel

Le passé est garant de l’avenir, et garder un emploi plusieurs années est véritablement une preuve de loyauté.
Vous collectionnez les employeurs dans votre CV? Quels effets ont ces changements d’emplois fréquents sur la perception qu’a de vous le recruteur? Et sur votre avenir professionnel?


20 résolutions pour 2017

Et si on se fixait de petits objectifs, simples et faciles à réaliser au quotidien? Voici des idées de résolutions qui apporteront vraiment des changements dans notre vie…


La CCQ veut plus de femmes dans la construction

Le problème de discrimination commence à l’école. Les femmes forment 1,5 % de la main-d’œuvre québécoise dans l’industrie de la construction, moins qu’ailleurs au Canada. La Commission de la construction du Québec (CCQ) lance une campagne pour augmenter la mixité sur les chantiers. Femme ou homme, c’est la compétence qui compte!


Sciences et alimentation : un programme d’avenir

Avec un taux de placement de près de 100% et un salaire hebdomadaire moyen de 893 $, le programme de Technologie des procédés et de la qualité des aliments (TPQA) a tout pour plaire aux étudiants et aux gens en réorientation de carrière.

Pourtant, chaque année, le nombre de diplômés de l’Institut de technologie  agroalimentaire (ITA) ne suffit pas à répondre à la demande des employeurs à la recherche de main-d’œuvre qualifié.


Marché du travail : liftez votre CV et préparez votre entrevue d’embauche

Êtes-vous dans la cinquantaine et à la recherche de boulot? Si oui, vous devez mettre toutes les chances de votre côté, car « nombre d’employeurs ont encore une attitude négative à l’endroit des travailleurs plus âgés », dit le CIRANO, ce centre interuniversitaire québécois de recherche en analyse des organisations.


L’industrie forestière appréhende le manque de relève

Que ce soit en scierie ou dans les papetières, toutes les sphères des opérations sont affectées par le manque de ressources. Les besoins sont criants. L’industrie offre pourtant des emplois dans un environnement sécuritaire et des conditions de travail très avantageuses. Et le manque de ressources dans l’industrie du transport routier est un autre phénomène qui frappe aussi l’industrie forestière parce qu’il a des impacts directs surtout dans le secteur de l’approvisionnement. Les transporteurs ne parviennent pas à combler les besoins en matière d’opérateurs.  


Six heures, gros max
 

Les fonctionnaires de la ville de Göteborg en Suède, travaillent désormais six heures par jour au lieu de huit, et ce, sans diminution de salaire. Cet horaire, adopté à titre expérimental il y a un an, vise à augmenter la productivité et le bonheur des salariés. Mission accomplie. Le taux d’absentéisme a été réduit de moitié, ce qui a fait grimper la productivité, et la satisfaction au travail a crû de 20 %. Une mesure à imiter?